Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Pour un programme assumé face à une bulle médiatique !

Publié le 21 Mai 2017 par Christophe DE FREITAS

Irvin BIDA, avec Francois Baroin et Valérie Pecresse

Irvin BIDA, avec Francois Baroin et Valérie Pecresse

L'ambiguïté dans laquelle baigne notre président dure depuis des mois.

Du coup, il a tout promis et le discours de campagne commence déjà à se fissurer : les ministères promis deviennent des secrétariat d'Etat (exit la cause des femmes), les 15 ministres deviennent 18, les 577 candidats deviennent 511 pour tenter d'avoir une majorité le moment venu. En une semaine.

Mais cela ne prend pas !

Emmanuel MACRON a tout tenté également pour faire exploser la gauche et la droite.

Les rassemblements de ces derniers jours, à Yerres, pour dire au député sortant notre colère, auraient dû nous inciter à être exemplaire. Le nombre de listes - 15 - est supérieur au chiffre constaté dans les autres circonscriptions de l'Essonne.

Le pari de l'unité des partis contre les extrêmes n'a pas abouti.

Au bal des ambitieux, des carriéristes, certains y ont vu une opportunité pour faire oublier qu'ils n'avaient pas l'étoffe et la colonne vertébrale d'un homme d'Etat.  

1 - Il n'est  nul besoin de commenter l'état de la gauche dans notre territoire : plus de 10 listes à gauche, le PS qui investit une personne de la société civile, En marche qui choisit un socialiste, toute les écuries qui présentent un candidat...

La gauche s'est recyclée dans la majorité présidentielle et ceux qui ne partagent pas la vision du messie n'ont pas réussi à s'entendre. 

2 - La lune de miel entre notre Député et le Front national a tourné court. Nicolas DUPONT-AIGNAN avait sous-estimé la réaction de la rue, pensant que ses coups de force permanents (augmentation d'impôts, fermeture des écoles, ...) resteraient sans conséquence.

Soyons lucides, derrière une division de façade, c'est la même idéologie qui préside.

Au centre et à droite, les choses sont plus simples et la tentative de débauchage n'a pas permis de faire venir les cadres. Ne nous y trompons pas : une hirondelle ne fait pas le printemps. Les gesticulations d'En Marche pour faire croire que le centre et la droite l'avaient rejoint sont des leurres.

Le meeting du Parc Floral, organisé hier, a permis d'en faire la démonstration. Notre programme pour redresser la France est solide, notre équipe est unie et en ordre de bataille pour ces législatives. 

Irvin BIDA, notre candidat, était aux côtés de Francois BAROIN et de Valérie PECRESSE.

Commenter cet article