Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Nicolas DUPONT-AIGNAN, la bulle médiatique du Val d'yerres à l'epreuve des faits !

Publié le 14 Avril 2017 par Christophe DE FREITAS in CAVY, Intercommunalité, Politique

NDA avait convoqué cette semaine les médias (BFM, Le Parisien) pour illustrer, à travers son bilan de Maire de Yerres, sa supposée compétence à accéder aux plus hautes fonctions nationales.

Malgré les doutes des journalistes sur cette "belle histoire" racontée par le Député-Maire et ses sbires, il réédite cet exercice avec la même mauvaise foi que lors de la visite qu'il avait déjà organisée lors des élections régionales, où il était déjà candidat :

1er mensonge (léger !) : élu à trois reprises avec 80 % au premier tour

Rappel des résultats : en 2001 : 76 %, en 2008 : 79 % et en 2014 : 77 %. Encore un peu d'effort, et cela sera vrai en 2020 ! Sauf que notre ami se présente aux législatives en juin 2017 et devrait donc ne plus pouvoir le faire à cause du cumul des mandats, malgré la promesse faite aux Yerrois de rester Maire (autre petit mensonge) ! Si les Yerrois l'apprécient, pour la circonscription, cela reste difficile parce qu'il doit en passer par des seconds tours.

2ème mensonge : à Yerres, les logements sociaux ne se voient pas

2 contre-exemples évidents : les Tournelles et la Sablière. Quant au bilan de société d'économie mixte chargée de gérer les quelques logements sociaux municipaux, c'est un constant édifiant de mauvaise gestion (cf article du Parisien du 6 avril 2017). Alors que la loi SRU prévoit  25 % de logement sociaux, la Ville n'en a que 14 %. Conclusion : si on ne les voit pas, c'est surtout parce que NDA ne respecte pas la loi et il devrait d'ailleurs payer des amendes pour cela !

3ème mensonge : Yerres a l'un des taux de criminalité les plus bas ! 

Les statistiques de la délinquance de la Ville de Yerres sont supérieures à la moyenne de l'Essonne. Les données sont inégales selon les types d'infractions et délits mais Yerres a des statistiques très élevées sur la question des cambriolages, des vols et des dégradations de biens privés, bref tout ce sur quoi la police municipale pourrait avoir un effet ! Certes, les services techniques sont diligents et peuvent masquer les effets des dégradations mais cela ne signifie pas qu'ils n'ont pas eu lieu (c'est un peu comme l'affichage électorale des concurrents de NDA en somme).  

4ème mensonge : NDA est un bon gestionnaire !

La ville de Yerres a commencé son désendettement avec la naissance de l'agglomération en 2003. En tant que président de l''agglomération du Val d'Yerres, il l'a endettée de plus de 50 millions d'euros au moment de son mariage forcé avec le Val de Seine fin 2015. Plus de 50 % de ses investissements (110 millions d'euros) ont profité à la seule ville de Yerres. Il a ainsi transféré une partie de la dette de SA Ville sur les autres villes de l'agglomération. Plutôt injuste comme procédé ! L'harmonisation fiscale a donné lieu à des dissensions entre les 9 maires qui ont duré près d'un an et demi... Toutefois, malgré ses importants transferts de charge, la dette et la fiscalité de Yerres restent supérieures à la moyenne de la strate. En outre, les tarifs communaux sont les plus élevés de la nouvelle agglomération. On est loin de la gestion exemplaire !

Une chose est sure, NDA ne fait pas de la politique autrement que celle de tous les menteurs qu'il prétend démasquer !

Commenter cet article