Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Quelle transparence sur le projet du centre ville ?

Publié le 25 Septembre 2016 par Christophe DE FREITAS in Urbanisme

Bonne gestion de l'intérêt général ? Cela reste à démontrer.

Lors du conseil municipal du 27 septembre prochain, à 20h, la majorité municipale devrait entériner le projet négocié par le Monsieur le Maire avec le promoteur immobilier.

Le résultat concret de cette négociation est que la Ville donne un parking public de 49 places à ce promoteur immobilier pour lui permettre de respecter ses propres obligations de construction de parking.

Si les Crosnois pensent en avoir un usage durable, il leur faudra se lever de bonne heure ou se coucher très tard. Et rien ne garantit que cela sera gratuit !

Ce magnifique cadeau représente une importante perte financière pour le budget de la ville (1245 m2 en centre ville, c'est l'équivalent de la dernière hausse d'impôt).

En outre, les besoins des personnes qui vont résider dans ces 70 nouveaux logements devront également être assumés par la Ville. Avec quels moyens ? Ce n'est certainement pas avec la faible taxe d'aménagement due par le promoteur que la ville y arrivera !

Une nouvelle fois, alors que le Maire prétendait limiter l'urbanisation de la ville, il a refusé de se doter d'un des moyens les plus efficaces pour lutter contre les effets de la loi ALUR. A qui profite cette situation ?

500 000 € supplémentaires de taxes pouvaient être espérés pour la Ville alors que, pour le promoteur, au prix actuel du m2 construit, cela représente 15 millions d'euros de chiffres d'affaire.

Transparence et communication : des efforts importants restent à faire.

Loin de communiquer sur les effets de sa décision, la ville mentionne dans sa page Facebook, le 23 septembre, que : "A partir du lundi 26 septembre à 8h00, le parking du 8 mai 1945 sera interdit au stationnement pour des raisons techniques. Dans cette circonstance, le parking de l'esplanade des Poètes, faisant face à l'espace René Fallet, verra sa zone bleue désactivée: la durée du stationnement n'y sera donc plus limitée. Pensez à déplacer vos véhicules dès ce week-end.Durée: indéterminée. D'avance, merci de votre compréhension".

Il va sans dire que la durée "indéterminée" est en réalité définitive, le parking étant supposé recevoir un immeuble à sa place !

Quand aux "raisons techniques", il s'agit simplement de l'application de l'article L2141-1 du code général de la propriété des personnes publiques qui prévoit qu'"un bien d'une personne publique qui n'est plus affecté à un service public ou à l'usage direct du public, ne fait plus partie du domaine public à compter de l'intervention de l'acte administratif constatant son déclassement.​" Un terrain "déclassé" (retiré) du domaine public doit être désaffecté (plus utilisable par le public).

Commenter cet article

JEF 01/10/2016 15:11

C'est bizarre ou marrant mais vendredi il avait enlever les barrières sur le parking du 8 mai 1945. Il font marche arrière ?

Christophe DE FREITAS 01/10/2016 20:16

Non mais en commission et en conseil, il a indiqué qu'il ne pourrait empêcher les gens d'enfreindre son arrêté d'interdiction de stationner. Je vous rassure, le jour où les Crosnois ne pourront plus rien contre la délibération, il n'aura plus aucun scrupule pour faire appliquer la loi.

JEF 26/09/2016 17:50

Le projet de logement ne choque pas plus ça (au contraire il y aura des logement et un beau immeuble) mais c'est plutôt le mensonge permanent (comme les projet sur le plateau rue château gaillard que personne ne parle). Dans ce cas expliquer clairement les constructions au lieu de dire que on fait tout pour ne pas faire.

Effectivement de nombreux point de conseil municipale de demain entérine le projet. C'est bien dommage tant de mensonge

JEF 26/09/2016 19:46

Merci pour ces précisions que je ne connaissait pas.Je pensais avoir lu le contraire dans le Crosne Info.

Christophe DE FREITAS 26/09/2016 18:50

Jef, juste une précision : rue du Château Gaillard, par exemple, c'est un projet de l'ancienne municipalité, procès perdu par un des adjoints au Maire. Il a été condamné à payer les frais de procédure du promoteur. Le projet a-t-il changé entre temps ? Une remise ou une annulation des frais a-t-elle été consentie compte tenu de l'évolution de la position de l'actuel Maire adjoint ? Effectivement, il faudrait s'y intéresser !

l'helgoualc'h 25/09/2016 10:03

Que faire, sinon alerter la population comme vous le faite.La population sera mise devant le fait accompli (mais trop tard).Dans l'opposition l'info ne vient que de vous, que font les autres!!!!!

Christophe DE FREITAS 25/09/2016 21:42

Ce n'est pas trop tard et un recours sur le permis de construire est toujours possible, dès qu'il sera déposé : le dossier comporte de nombreuses failles. La délibération peut également être attaquée au tribunal administratif. Quant à alerter les riverains, je vous invite à relayer ce message sur les réseaux sociaux. J'envisage un courrier aux riverains, si vous souhaitez participer à la distribution... c'est avec plaisir. Quant aux autres élus, chacun assume ses responsabilités !