Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Désignation des membres du conseil municipal à la commission de délégation de service public

Publié le 20 Avril 2016 par Christophe DE FREITAS in Politique, Conseil municipal

Manuel VALLS indique dans un article paru le 13 avril 2016 que droite et gauche peuvent parfaitement « nouer des pactes », sans « nier leur différences » et que « sur des grands sujet, on peut parfaitement se rassembler ».

Non pas au nom de la discipline au PS - mais parce que cela me semble de bon sens - j’ai proposé à l’ensemble des élus de la minorité, à l'occasion du conseil municipal, une liste unique pour permettre une représentation symbolique en phase avec notre refus commun de la délégation envisagée.

Je regrette le refus de faire une liste unique des élus de gauche qui semblent déjà crispés à l'idée des élections municipales de 2020.

Alors qu’une union conjoncturelle aurait pu donner le signe que les élus de Crosne peuvent s’entendre, les élus de gauche réaffirment, par leur décision, la volonté d’un clivage droite – gauche que chacun reconnaît comme dépassé et archaïque.

Sans même se remettre en cause quant à leur gestion 2008/2014, je me suis vu également reproché le résultat du scrutin des municipales alors qu'au premier comme au second tour, les Crosnois ont exprimé très majoritairement leur volonté de changement.

J'en prends acte pour l’avenir.

Pour autant, il semblait utile qu’un second élu siège dans la commission. Je partagerai donc ce siège avec Michel DERAIN au sein de la « liste des élus de la minorité".

Commenter cet article

l'helgoualc'h 20/04/2016 19:33

Une affiliation avec Michel Derain, demande quelques explications de votre part.Votre synthèse demande plus d'explications,

Christophe DE FREITAS 21/04/2016 18:43

Bonjour,
J'ai proposé à l'ensemble des élus minoritaires une synthèse sur le sujet. Il s'avère que l'ensemble des élus partageaient l'idée que la DSP proposée par la majorité reposait sur un a-priori idéologique puisque l'idée d'une meilleure régie municipale ou intercommunale n'étaient pas envisagée. Les élus de gauche ont préféré aller seuls dans leur coin, surs d'être élus car ils sont six. Avec les deux autres élus, nous avons agi de concert pour que nous puissions être représentés au sein de cette commission. C'est une alliance ponctuelle sur un sujet d'intérêt local.