Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Ceux qui se prétendent bon gestionnaires ne le sont pas toujours !

Publié le 8 Mai 2015 par Christophe DE FREITAS in Finance

La hausse récente des impôts locaux à Crosne, sous le prétexte d'une gestion calamiteuse de l'ancienne équipe municipale mais aussi de celle du gouvernement s'inscrit dans une logique de "bonne gestion", selon la municipalité. Elle utilise le dernier Crosne Info pour justifier sa décision et dénoncer la position de l'opposition qui considère qu'elle n'était pas justifiée, voire que certains choix d'investissements sont contestables.

Une fois encore, elle utilise les moyens de la commune pour justifier le véritable racket fiscal qui s'annonce avec cette hausse des impôts en deux temps. La lecture du Crosne Info nous apprend ainsi que les mesures d'économies compenseront intégralement les baisses de dotations de l'Etat en 2017, premier prétexte de la municipalité.

Cependant, dès cette année cependant, nous serons ponctionnés de plus 370.000 € pour permettre à l'équipe municipale de dépenser plus !
L'année prochaine, nous serons ponctionné de 400.000 € supplémentaires dont 150.000 € pour l'agglomération pour, soit-disant, harmoniser la fiscalité !

Deux ans avant l'échéance fatidique de 2017... et cela serait de la "bonne gestion" ?

Quand un particulier est défaillant, il doit rembourser mais quand une collectivité perd des recettes, elle augmente son budget : ce n'est pas l'idée que je me fais d'une gestion en "bon père de famille".

Ce n'est pas non plus l'idée que je me fais de la démocratie. Quand on prend une décision durable comme celle d'augmenter les impôts, on dois associer la population dans une véritable démarche de concertation, dans un calendrier où l'on présente des scénarii qui ne sont pas les quelques hochets agités à la dernière minute par la majorité municipale. Quand on inscrit le référendum local dans son programme, c'est le minimum que l'on doit aux Crosnois.

Dans son dernier tract trouvé dans ma boite aux lettres, je suis dubitatif quand je lis les propos du mentor de l'équipe municipale qui prétend "stopper le matraquage fiscal" alors qu'il dirige la ville championne de France de la pression fiscale, de son propre fait...

A certains Crosnois qui m'ont indiqué vouloir une équipe municipale plus ouverte à l'opposition, plus démocratique et plus constructive, je réponds que :

  • tant que continuera la démagogie, voire la caricature des propositions actuelles,
  • tant que l'autoritarisme l'emportera sur le dialogue,
  • tant que la communication municipale sera fondée sur la manipulation de l'opinion des crosnois,
  • et tant que la volonté démocratique sera absente du fonctionnement actuel,

Cela ne sera pas envisageable.

Commenter cet article