Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Y aurait-il un point de vue subjectif sur la dette ?

Publié le 16 Janvier 2015 par Christophe DE FREITAS in Finance

Si "comparaison n'est pas toujours raison", néanmoins, on peut toujours tirer des enseignements des modes de gestion dont prétend s'inspirer notre Maire.

On peut ainsi s'interroger sur le fait que l'agglomération a réussi à absorber 55 millions d'euros d'endettement en moins de 10 ans alors que la Ville de Yerres n'arrive toujours pas - depuis 1995 soit 20 ans - à solder celle du Triton (moins de 16 millions).

Plusieurs questions restent en suspend et mériteraient une réponse sincère :

  • Le Triton est-il un simple levier de communication ou une difficulté réelle justifiant la fiscalité yerroise qui est une des plus fortes de France ?
  • Cela traduit-il une volonté politique de maintenir un coût important au fait de résider à Yerres (par une taxe d'habitation élevée dissuasive pour les moins aisés), avec un alibi facile dont le Député-Maire ne serait que le dépositaire (depuis 1995, TOUT DE MEME) ?
  • La hausse des impôts intervenue à Montgeron, tout de suite après les élections municipales, est-elle le signe d'une méthode politique où n'importe quel motif est prétexte à une augmentation d'impôts, sans même chercher à mieux gérer la Ville?
  • Le désendettement de Yerres est-il un trompe l'oeil, la communauté d'agglomération ayant supporté les investissements majeurs des dix dernières années, avec un risque financier pour la Ville au cas où les nouveaux équipements ne seraient pas retenues au titre dans les compétences communautaires, au cas où la ville rejoindrait le grand Paris ?

On peut s'interroger sur les effets de la même méthode appliquée à la France, alors que la dette de la France atteint 2.032 milliards d'euros : elle consisterait à garder sous le coude cette dette pour justifier une augmentation supplémentaire des prélèvements fiscaux et, dans le même temps, de faire supporter à l'Europe un nouveau programme d'investissement national !

La solution envisagé par le Député-Maire de YERRES / président d'agglo n'est pas tenable car il ne pourrait être à la fois Président de la République et président de la Commission ! Nulle doute également que les présidents allemands et britanniques ne cautionnent cette démarche.

MAIS QUE FONT DONC NOS MAIRES DU VAL D'YERRES ?

Notre maire va-t-il être tenté par la même méthode lors du vote prochain du budget ?

Structure de la dette Yerroise

Structure de la dette Yerroise

Commenter cet article