Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Quelle(s) intercommunalité(s) pour Crosne ?

Publié le 5 Août 2014 par Christophe DE FREITAS et Daphné RACT-MADOUX in VYCA

Les grandes manoeuvres intercommunales ont recommencées cet été avec des rencontres entre la Préfecture et les Maires pour redéfinir un nouveau périmètre de 300 000 habitants. Cette évolution s'inscrit dans les orientations de la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, dite « loi MAPTAM ».

Lors d'une réunion avec le Préfet, au début de l'été, Monsieur Nicolas DUPONT-AIGNAN, président du Val-d’Yerres, relevait les deux objectifs de la loi : « 1. il faut peser en étant le plus gros possible et 2. il faut être efficace, en étant proche des « bassins de vie ».

En terme d'efficacité et d'intégration, on ne peut que souscrire aux orientations gouvernementales, quand on voit comment la démocratie locale a (mal) géré notre territoire : augmention phénoménale de l'endettement (57 millions en 2012), explosion des frais de fonctionnement de l'agglomération (+58 %) sans effet modérateur sur ceux des communes (à part la ville d'Yerres !), fiscalité parmi les plus fortes du département. Aujourd'hui, Crosne mérite une intercommunalité qui lui permette de bénéficier d'un niveau de services et d'aménagement à la hauteur de la richesse qu'elle a apportée à l'intercommunalité.

De même, bien que demandée par le Préfet en 2011, on doit s'interroger sur la volonté du maintien du syndicat Yerres-Crosne du collège Bellevue, exprimée alors par les conseils municipaux de Yerres et de Crosne et dont les missions pourraient tout à fait être exercées par l'intercommunalité qui dispose déjà des compétences transports et équipements culturels et sportifs. Il est vrai qu'aujourd'hui, elle permet la prise en charge d'un poste mutualisé avec la ville d'Yerres et le versement d'une indemnité à la présidente et au vice-président - petits calculs mais totalement indus à mon sens tant la charge de travail est légère.

On peut également s'étonner qu'aucun débat n'intervienne à ce sujet : les décisions sont prises sans concertation (cf conservatoire), les compte-rendus de l'agglomération, les convocations au conseil communautaires ne sont toujours pas accessibles sur le site de la VYCA. Il est temps que cela change !

Je vais donc saisir le préfet du département, cet été, pour lui faire part de mon analyse et de mes propositions.

Commenter cet article