Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Il n'y a pas que JF Copé qui rémunère sa femme via l'Assemblée nationale

Publié le 31 Juillet 2014 par Christophe DE FREITAS et Daphné RACT-MADOUX in Politique

Alors que Mediapart révèlait le 9 juillet dernier que l'épouse de Jean-François Copé est salariée à l'Assemblée nationale depuis des années, sur un poste d'assistante parlementaire du député de Seine-et-Marne, aux frais du Palais-Bourbon, en vertu d'un « rôle de conseil » selon l'entourage de l'ancien patron de l'UMP, la publication des déclarations d'intérêt des parlementaires nous apprend que le même exemple existe dans l'Essonne avec le député de la 8ème circonscription de l'Essonne : Nicolas DUPONT-AIGNAN.

Selon sa déclaration, il dispose ainsi de trois collaborateurs parlementaires dont deux sont à mi-temps à l'assemblée et complètent leur rémunération à la Mairie de Yerres.

Ainsi, seule son épouse est payée à temps plein par l'Assemblée Nationale.

Rue 89 appelle les citoyens à vérifier la conformité des déclarations des parlementaires.

Ce qu'il n'a pas déclaré

Nicolas Dupont-Aignan ne fait jamais état de sa vie privée. Sur son site de campagne, il indique être marié et avoir deux filles, et il n’a pas donné suite quand nous lui avons demandé de préciser. Cependant, le Who’s Who 2011 nous apprend que sa femme, Valérie Vecchierini, est avocate.

Il ne touche, à notre connaissance, aucune autre rémunération que celles liées à ses mandats d’élus, pour lesquels il gagne en théorie des indemnités mensuelles brutes de 7.100,15 euros et 6.412 euros de frais de mandat pour son poste de député, un salaire de 3.421,32 euros brut mensuels en tant que maire d’une commune de 20.000 à 49.999 habitants et 4.182 euros brut en tant que président de communauté d’agglomération

Slate.fr - Emmanuel Daniel - 2012

Commenter cet article