Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Gestion financière et démocratie

Publié le 11 Mars 2014 par Collectif finance in Finance

Nous revenons sur un argument que nous avons déjà évoqué et qui nous semble, à l'heure où les Crosnois vont bientôt devoir choisir, important de rappeler.

Dire la vérité aux habitants, aux contribuables est le premier pacte que les Maires - tous les maires mais aussi les autres élus (député, président...) - doivent faire avec les citoyens.

C'est le fondement d'une démocratie qui consiste à présenter un projet et à le réaliser, à faire plus si on le peux, à faire autre chose si on l'explique.

A cet égard, nous avons à Crosne trois modèles, à l'image de nos listes d'ailleurs, les deux premières étant éloquentes car elles s'appuient sur du vécu.

  1. Le modèle du Maire, que chaque Crosnois a pu évaluer pendant 10 ans avec le résultat que l'on connait, qui est à notre sens suffisant pour prouver son incapacité à anticiper (sic) les besoins de la population, sans toutefois avoir jamais pris la peine des explications (rythmes scolaires, plan de circulation, entretien des routes, positionnement vis-à-vis de l'intercommunalité, endettement...).
  2. Celui du Maire d'à-côté, dont se revendique la liste estampillée DLR lors de son dépot à la préfecture, qui consiste à dire que l'on va tout faire, pour deux fois moins cher et sans jamais faire connaitre ses petites embrouilles à l'égard des Crosnois. A cette égard, pour définitivement tuer le mythe du "Triton", devenu serpent de mer de la pression fiscale - et ce n'est pas une curiosité marine ! - nous soumettons ce graphique "officiel" qui démontre que, depuis le temps, la Ville d'à côté fait de la fiscalité une arme d'exclusion massive tout en mentant honteusement à sa population sur la justification d'une telle politique.
  3. Enfin, il y a ce que nous vous proposons, à savoir rester pragmatique et innovant. Proposer des solutions réalisables, car pas toujours les plus coûteuses et s'inscrivant dans une politique en phase avec les attentes de la population. Cela vous garantit pourtant que nous tiendrons nos engagements, malgré la crise économique actuelle.
La dette du Triton à Yerres (en rouge) ne représente quasiment rien dans la dette municipale, malgré une pression fiscale parmi les plus importante de France.

La dette du Triton à Yerres (en rouge) ne représente quasiment rien dans la dette municipale, malgré une pression fiscale parmi les plus importante de France.

Commenter cet article