Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

Le MoDem et l'Union des Démocrates et Indépendants se rassemblent

Publié le 6 Octobre 2013 par Collectif politique in Politique, Centre

Depuis cet été, François BAYROU et Jean-Louis BORLOO, leaders des deux partis du centre œuvraient ensemble à un rapprochement des partis dont ils assument la présidence. A la rentrée, les perspectives de rassemblement se dessinaient. Aujourd'hui, elle est consacrée après l'annonce médiatique de ces derniers jours.

I - Le constat qui devenait alarmant !

Il convient de souligner que cette union est historique car elle augure la création d'une force politique nouvelle, qui ne serait plus un simple point de basculement entre la droite et la gauche, dans un bipolarisme dont chacun a identifié les limites, pour enfin constituer la troisième force pouvant peser sur les orientations politiques nationales, mais aussi municipales.

"Nous sommes l'alternative", glisse le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) car "Si on laisse l'UMP face au Front, c'est le Front qui gagne", a fait valoir Jean-Louis Borloo, qui avec François Bayrou, comptent utiliser de l'espace politique ouvert par le manque de leadership à l'UMP et le désenchantement dont souffre le PS.

Les européennes constituent également, pour début 2014, une élection sur laquelle notre famille est constante quant à ses attentes et dans sa croyance en ce qu'elle a apportée du point de vue de la croissance et de sa politique que du projet que le centre a toujours porté à ce sujet. Il était dommage de laisser aux seuls eurosceptiques le monopole d'une discours, quand on sait à quel point, avec le recul, les extrêmes ont pu être populistes et démagogiques (FDG, DLR, FN) pour inciter les Français à croire que l'Europe était un boulet pour la France.

II - un rassemblement anticipée par notre liste

Hervé Morin (Nouveau centre, UDI) rappelle que le "fricotage" avec le FN est exclue. Cette ligne avait déjà été évoquée dans notre précédent article qui traitait de la composition de la liste et elle a été rappelée à Nicolas DUPONT-AIGNAN qui proposait, il y a peu, une fusion avant, voire entre les deux tours pour le compte de Mickael DAMIATI. Ce point n'étant pas négociable, il devra avoir fait le ménage avant d'envisager tout nouveau dialogue.

Concernant le partenariat avec l'UMP, bien qu'il y ait une tendance très droitière à l'UMP, la clarification a été faite à la constitution : nos amis centristes de l'UMP sont invités à nous rejoindre comme le suggérait une autre figure de l'UDI, François Sauvadet. De ce point de vue, le centre doit réfléchir avec les représentants des listes de l'UMP du Val d'Yerres une stratégie commune pour éviter toute dérive populiste face à ceux qui, sous couvert d'un gaullisme bon teint, pouvaient masquer une politique municipale inavouable.

Enfin, dans la liste "Ensemble pour Crosne", les sociaux-démocrates sont les bienvenus dans le rassemblement, démarche cautionnée par Hervé Morin qui explique que c'est possible, de même que des écologistes, dès lors qu'ils sont dans "une opposition constructive". Elle exclut toutefois toujours les socialistes indécis qui seraient tentés, par opportunisme, de nous rejoindre : autant ceux qui sont porteurs d'une ligne proche de Manuel VALLS nous semblent conformes à nos valeurs républicaines, autant les proches de GUEDJ doivent rester dans la liste du Maire, voire rejoindre, à leurs convenances, la liste du Front de Gauche. Cela explique également le refus ferme d'une discussion sur l'alliance proposée par le Maire sortant.

Cela a le mérite d'être clair même si les partisans du droite/gauche, les manichéens de la politique, sont un peu déboussolés !

Commenter cet article