Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ENSEMBLE POUR CROSNE

Blog de Christophe De Freitas, conseiller municipal de Crosne

La voirie (suite)

Publié le 26 Octobre 2013 in Diagnostic, Urbanisme

Nous souhaitons vous faire part d'une nouvelle illustrant la méthode municipale présentée lors d'un précédent article, à travers le projet de nouveau plan de circulation dans le quartier situé entre le collège Bellevue et le haut de la rue des Vignes.

En effet, depuis septembre, après de longues études (!), la Mairie vient de découvrir que prés de 6 000 véhicules montent et descendent chaque jour les rues de notre ville. Elle a également découvert que ces automobilistes peuvent ne pas suivre dans ce qu'elle a imaginé pour eux, à savoir qu'ils évitent Crosne.

Imaginez ce que nous ferions si les Villes de Valenton, de Yerres ou de Montgeron ne souhaitaient pas que les Crosnois les traversent quand ils partent travailler. Pour faire bref, ces automobilistes ont donc légérement dérouté leur parcours pour aller envahir la rue d'à-côté, faisant de la rue de la Faisanderie, moins adaptée, un boulevard de grand passage chaque soir, au grand désarroi des riverains.

Nous l'avions prédit et le Maire, devenu clairevoyant sous la pression des riverains, nous promets maintenant que tout va revenir à la case départ et envisage d'engager une discussion avec son grand ami le Député-Maire de Yerres pour faire de l'avenue du vieux château le "boulevard" qui nous manque. Pas très crédible : Monsieur le Maire va devoir nous expliquer où il compte aller chercher une route suffisament large là où les trottoirs, à certains endroits, ne font que vingt centimètres, alors qu'une voiture passe à peine !

Souhaite-t-il faire départementaliser aussi cette rue afin d'éviter d'en supporter le coût de rénovation et d'aménagement ?

Veut-il que Crosne dispose de deux routes montantes (des Vignes, Remonteru) et deux routes descendantes (Boileau, Vieux château) pour toute la Ville ?

Ces hypothèses ne sont pas très ambitieuses et un plan de circulation est plus que jamais nécessaire pour faire enfin cesser toutes ces expérimentations qui empoisonnent la vie des Crosnois sans jamais régler les problèmes.

Une chose est sûre, une fois la solution trouvée, il nous faudra modifier une nouvelle fois notre plan local d'urbanisme, en même temps que nous procéderons à la énième rectification de ses erreurs matérielles.

Ces errements nous coûtent toujours autant et, s'ils fonts des heureux, ils ne sont que du côté des fournisseurs de la Ville qui, avec les panneaux et les marquages divers, ne sont pas prêts de manquer de travail à Crosne. Déjà qu'ils peignent de grandes bandes blanches sur des routes défoncées (comme sur le rond point des droits de l'homme, tout juste inauguré) ou passent leur temps à recouvrir les marquages devenus inopérants... suite aux changements à répétition, il serait temps d'utiliser l'argent public avec plus d'efficacité.
La voirie (suite)

L'expérience, c'est le nom que chacun donne à ses erreurs.

Oscar WILDE

Commenter cet article